Du rêve commun à la Fondation Bagatti Valsecchi

La maison-musée Bagatti Valsecchi, est le fruit d’une extraordinaire collection d’art de la fin du XIXème siècle ayant pour protagonistes les deux frères barons: Fausto et Giuseppe Bagatti Valsecchi.

C’est à partir des années 1880 que les deux frères s’attelèrent à la restructuration de la demeure familiale située en plein coeur de Milan. Un édifice entre via Gesù et via Santo Spirito, aujourd’hui au centre du quadrilatère de la mode. En parallèle, les deux frères se mirent à collectionner des peintures et des œuvres d’art du XVème et du XVIème siècles avec pour idée de les exposer dans leur maison afin de créer une demeure rappelant celles du XVIème siècle lombard. Continuer

Un projet incroyablement d’actualité et ce notamment dans la volonté des deux frères de réunir dans leur bâtisse tout ce qu’il y avait de plus moderne alors (chauffage, eau courante et lumière électrique) avec le summum du raffinement.

Après la mort de Fausto et Giuseppe, la maison Bagatti Valsecchi continua à être habitée par leurs héritiers jusqu’en 1974. C’est à cette date que fut créée la Fondation Bagatti Valsecchi, laquelle se vit remettre en donation le patrimoine des œuvres d’art récolté par les deux frères. Vingt ans plus tard, en 1994, le musée Bagatti Valsecchi ouvrait ses portes au public présentant ainsi une des maisons-musées les mieux conservées d’Europe et l’une des premières grandes démonstrations du design milanais.

Fausto et Giuseppe, un duo peu commun

Fausto et Giuseppe se lancèrent tout d’abord dans la remise en beauté de la bâtisse en s’inspirant de la Renaissance. Bien que tous deux diplômés en droit, ils n’utilisèrent jamais ce titre à des fins professionnels. Ils préférèrent dédier plutôt leur temps et leurs ressources à la restructuration et à la décoration de la demeure familiale, tout en y accumulant peu à peu des œuvres d’art prévues pour y être plus tard exposées.

L’attrait pour la Renaissance était par ailleurs tout à fait en symbiose avec le programme culturel mis en place par la monarchie de Savoie au lendemain de l’unification italienne. Le gouvernement avait sélectionné cette période pour élaborer un nouvel art national, ingrédient indispensable de la consolidation d’une identité commune, encore trop faible à cette époque.

Giuseppe et Fausto costumés pour un tournoi

Bien qu’unis et soudés, les deux barons possédaient en vérité des personnalités très différentes : en Fausto se trouvait un homme brillant et mondain, tandis que Giuseppe était plus réservé et bien plus enclin à la tranquillité casanière. C’est ce dernier qui assura la continuité de la famille grâce aux cinq enfants qu’il eut de son mariage célébré en 1882 avec Carolina Borromeo.

S’ils donnèrent autant de leur énergie dans la rénovation de leur maison familiale entre via Gesù et via Santo Spirito, ils n’en passèrent pas moins une partie de leur existence entre les activités et les devoirs incombant aux nobles de leur rang et de leur temps. Au-delà de la gestion de leur propre patrimoine, ils s’investirent dans de nombreuses institutions bienfaitrices, participèrent à la vie trépidante de la cité, voyagèrent en Italie et à l’étranger et s’adonnèrent à des activités d’équitation et autres curieuses passions sportives telles que les vols en montgolfière ou le vélocipède.

Après la mort de Fausto et Giuseppe, la maison Bagatti Valsecchi continua d’être habitée par leurs héritiers jusqu’en 1974. C’est à cette date que l’un des fils de Giuseppe, Pasino, âgé de 77 ans, décida de créer la Fondation Bagatti Valsecchi, laquelle se vit remettre en donation le patrimoine des œuvres d’art récolté par les deux frères.

Pin It on Pinterest

Share This